Articles

Affichage des articles du janvier, 2010

Infos Mme Cadart

Message de Mme Cadart (AFIDTN) - 30-01 11:56

Bonjour,

Bertrand Bonnet, technicien à L’ECHO à Nantes est parti ce matin pour rejoindre les équipes de néphrologie encore en place à Port au Prince. Une infirmière de dialyse suisse et une irlandaise vont les rejoindre également pour renforcer l’équipe et permettre à ceux qui sont partis depuis 11 jours de pouvoir rentrer quand la transmission sera faite.
Les heures indiquées dans les messages sont les heures françaises de réception des messages il faut retirer 5h pour avoir l’heure locale

Message de Didier Borniche 29/01 – 13 :05
Il fait très chaud, 50° dans les tentes. Nous avons réussi dans la salle où s’est installée la dialyse à remettre un climatiseur en marche … Ce qui me vaut un bon rhume passage de la tente à la salle…. Les haïtiens préfèrent être soignés dans les tentes, ils ont peur de rentrer dans les bâtiments. Il y a encore des secousses chaque jour. La démolition est entamée, avec tout ce que ça entraine comme découverte en desso…

Message ASN

Message aux volontaires inscrits via l'ASN - 29-01 22:41

Update: ASN Haiti Relief Efforts

January 29, 2010

Dear Colleague:

On behalf of the American Society of Nephrology (ASN), thank you again for your willingness to assist with relief efforts following the earthquake in Haiti. ASN has filed your information in our Disaster Relief Volunteer Database and appreciates your taking the time to respond.

Nearly three weeks after the earthquake, demand for emergency nephrology relief in Haiti is decreasing. Full-time relief organizations—both governmental and non-governmental—are beginning long-term recovery efforts. Continuing to monitor the situation in collaboration with partner organizations in Haiti and the Dominican Republic, ASN remains available to direct these organizations to available nephrologists or additional supplies if a need is identified. If ASN receives a specific request for nephrologists, the Society will contact the medical providers in its Disaster Relief Volunteer Data…

Infos Mme Cadart

Message de Mme Cadart (AFIDTN) - 29-01 17:31

Bonjour,

Voici quelques nouvelles des équipes à Haiti. D’abord leurs messages et ensuite un rapport de la mission.
Encore une fois, je ne peux matériellement pas donner de nouvelles individuellement à tout le monde, d’où cette liste de contacts. Désolée pour ceux qui ne comprennent pas tous les termes techniques.
Bonne réception

Les messages des français :
Didier Borniche – samedi 23/01
Deux mn de connexion sur un PC. Nous attendons avec impatience le technicien et l’infirmière avec la pièce de rechange.
Beaucoup de travail sur la planche pour cette nouvelle journée, nous allons aussi aller voir dans les autres hôpitaux pour leur faire savoir que nous sommes la.

Didier Borniche – dimanche 24/01
Il est tard et je profite d'un moment de calme pour écrire un petit mot.je viens de trouver un accès wifi qui me permets de connecter mon iPhone . Ne vous inquiétez pas ça va, cette journée a été très éprouvante physiquement et moralement. Une jeune fille …

GHESKIO - N Engl J Med

Published at www.nejm.org January 27, 2010 (10.1056/NEJMp1001015)
The Earthquake in Haiti — Dispatch from Port-au-Prince
Jean William Pape, M.D., Warren D. Johnson, Jr., M.D., and Daniel W. Fitzgerald, M.D.

At 4:53 p.m. on Tuesday, January 12, an earthquake killed or gravely injured hundreds of thousands of people in Port-au-Prince, Haiti. Even more were left homeless. The devastation is incomprehensible.

Chaos followed, since the centers of law, order, and functioning society were destroyed or suffered severe losses. The Haitian national palace, government ministries, and police stations collapsed with major losses of life. The headquarters of the United Nations was in rubble, and hundreds of staff members were missing. Banks, churches, food stores, hospitals, hotels, schools, and communications capabilities were destroyed.

As a result, piles of bodies lay in the streets. The only useful places for providing medical care were empty spaces — parks and fields. A city in need of hundreds of …

MSF crush syndromes

The risk of renal failure is high for survivors of Haiti’s devastating earthquake who have severely crushed limbs or dangerously infected wounds. Thus, a key component of Doctors Without Borders/Médecins Sans Frontières’s (MSF) emergency response is carried out by its team of nephrologists specializing in kidney diseases. Just after the earthquake struck, MSF sent a nine-person medical team to the Port-au-Prince General Hospital and then flew in four dialysis machines to help treat those patients in need of expert care.
On January 18, MSF put its first “crush syndrome” patient on lifesaving dialysis; a week later the team had performed more than 50 dialysis sessions. Crush syndrome is a condition in which muscle tissues damaged by severe internal injury release massive quantities of toxins into the blood, leading to kidney failure. Left untreated, crush syndrome can be fatal. Patients with septicemia, a serious life-threatening infection, are also receiving specialized care from the t…

Infos Dr Augustin

Message du Dr Augustin, transmis par le Dr Dueymes - 27-01 12:40

Nous avons enfin eu cet après-midi, par l'intermédiaire de Mickael Augustin, actuellement néphrologue assistant dans le service, des nouvelles des médecins haitiens qui ont été formés en Martinique. Le mail est copié ci dessous. Il confime que la situation reste plus que difficile et désespérante surtout sur le long terme. Il va falloir mettre s'organiser pour les soutenir pendant cette période qui risque d'être longue...

JM Dueymes
Néphrologie, Martinique


----- Message transféré ----
De : "audiline@yahoo.com"
À : Michael Augustin
Envoyé le : Mer 27 Janvier 2010, 12 h 40 min 02 s
Objet : Re: Urgent

Michael, merci de penser a nous. Hier Judith et moi on en parlait. Nous avions rencontre les amis Belges et avions fait equipe avec eux. la dialyse fonctionne a merveille. antonio des USA etait rentre et est reparti. Cleophat nous aide actuellement jusqu'au 3 fevrier.. Tout le monde est bienvenu. Plus d'…

Infos Nathalie Eyhartz

Extrait du message de Mme Nathalie Eyhartz à Mme Cadart (AFIDTN) - 26-01 05:22

Bonjour tout le monde ... Ici ca pourrait aller un peu mieux....
Jill, notre Néphro Belge est malade depuis hier soir (24 h pour nous), une gastro entérite, ou un virus on ne sait pas trop.... mais elle a très mal parfois, et est faible...ce soir on lui a posé une perfusion à la lumière des bougies et lampes torche...on n’avait pas d’électricité...la elle a l’air d aller mieux, elle dort....
En dialyse on a eu des soucis techniques aujourd’hui...plus d eau !!! Les filtres étaient complètement saturés et on a du arrêter les dialyses et reporter certaines à demain. A priori tout va être bon pour commencer tôt demain!
Pour moi tout va bien... »

Nathalie EYHARTZ

Infos Didier Borniche

Extrait du message de M. Didier Borniche à Mme Cadart (AFIDTN) - 26-01 05:22

Il nous arrive où nous sommes logés de ne plus avoir d'eau mais dans l'ensemble cela s'arrange. Pour la dialyse nous avons une réserve de 15 000 litres et un osmoseur âgé. Aujourd’hui nous avons du écourter les dialyses à cause d'un problème technique.
Nous sommes logés sur un balcon, mais oui!!, matelas sur le sol ou lit de camp, tout ce qu'il faut pour rester jeune ! Un peu « cracra » et avec une barbe de six jours !
La nourriture est très axée sur le riz, cela n'empêche pas quelques déconvenues intestinales
Nous traitons les patients dans une unité de dialyse ou sont traités quelques chroniques capables de payer leur traitement (200 dollars par dialyse) beaucoup ne viennent qu'une fois par semaine voir tous les 15j. Cette unité se trouve a l'hôpital central en plein centre ville la où il y a le plus de dégâts, nos conditions de travail sont plutôt bonnes grâce aux miracles des t…

RDRTF - troisième rapport

3rd Communication Report of R. Vanholder, Chairman of ISN Renal Disaster Relief Task Force (RDRTF)
22 January 2010

The first team of the ISN Renal Disaster Relief Task Force (RDRTF) arrived in Haiti via the Dominican Republic (DR) on January 16-17 and consisted of a nephrologist (R. Caluwé, Belgium), two renal nurses (S. Claus and S. Maddens, Belgium) and one dialysis technician (P. Stockman, Belgium). Their main tasks were the assessment of the local conditions, the installment of a functional dialysis unit (if possible) and the screening for Acute Kidney Injury (AKI).

Although it appeared soon that it was likely that some victims would have crush syndrome, the conditions to get everything started were extremely difficult: complete chaos, lack of existing infrastructure, lack of communication possibilities, and logistic problems to get material on the spot. Contacts with the coordination center were and still are scanty, and only by satellite phone and email (the latter being time cons…

Equipes françaises

Message de Madame Cadart (AFIDTN) - 21-01 23:17

La 2ème équipe est arrivée à 21h (heure française) à Port au Prince, où ils étaient attendus d’urgence à l’hôpital.

Equipes françaises

Message de Madame Cadart (AFIDTN) - 21-01 19:18

Des nouvelles des équipes françaises

Didier Borniche, Président de l’AFIDTN, Nathalie Eyhartz, infirmière de Bordeaux, et un médecin belge parti hier, sont sur le point d’arriver à Port-au-Prince.
Jean-Pierre Garcia, technicien à Lyon, part demain à 7h05 de Lyon pour rejoindre médecin et infirmière belges à Madrid et s’envoler à son tour vers Saint-Domingue dans l’après midi.

Un grand merci au Professeur Laville pour le soutien apporté à cette mission.

Réponse du RDRTF

Réponse du Pr Vanholder - 21-01 14:48

Cher Jean-Marc,

J'ai juste parlé avec stefaan, un de nos infirmiers, et ils ont reçu plusieurs patients de "l'hôpital Français", je présume que c'est celui ou vos collègues travaillent. Nous en sommes à ce moment à 11 patients (le nombre augmente de 5 chaque jour dès que nous sommes devenus opèrationels) et ils feront encore une course de screening aujourd'hui en ville, surtout dans les petits hôpitaux.

Ray

Infos Dr Dueymes

Message du Dr Dueymes au Pr Vanholder - 21-01 14:48

Bonjour,

Je confirme qu'il n'y a pas de générateurs Bbraun en Martinique. Nous avons uniquement (Hôpital, ATIR, et les 2 centre privés) des générateurs Gambro et Hospal.

L'acheminement de matériel de Martinique vers Haiti pourrait être effectué par l'intermédiaire du "pont aérien" actuellement en place entre les 2 iles. Il y a eu des changements d'orientation stratégique de la part de l'ARS de Martinique, puisqu'il n'y a plus d'évacuations sanitaires (à lire sur le site web de France-Antilles) pour des raisons non précisées. Mais les rotations aériennes continuent.

Reste à préciser qui peut être le "transitaire" et comment peut être effectuée la livraison.

Avez-vous eu des contacts avec l'équipe du SAMU 972 qui m'avait demandé vos coordonnées sur place ? Il y a une 2ème équipe martiniquaise à Port au Prince, arrivée hier.

Avez-vous d'autres besoins en matériel ou personnel…

Technicien (suite et fin)

Extrait de message de Mme Cadart (AFIDTN) - 21-01 14:03

... Maurice Laville a permis au détachement de Jean-Pierre Garcia, technicien à Lyon.
Il part demain avec un néphrologue et IDE belges.
La 2e équipe est en train de s'acheminer par bus de Saint Domingue à Port au Prince.

Société de Néphrologie

Réponse du Pr Deteix, Président de la Société de Néphrologie, au Dr Dueymes - 21-10 12:39

Cher collègue,

J'ai été content de vous avoir au téléphone, merci pour la description de la réalité néphrologique, des difficultés rencontrées en Haïti.

La Société de Néphrologie reste à la disposition des collègues qui interviennent sur place ou ailleurs dans les Caraïbes pour toute action d'information, de demande auprès des industriels, de recherche de collègues volontaires ...

Bonne journée

Patrice Deteix
+ 33 6 70 21 68 47

Matériel HD

Réponse de Mme Camposilvan (BBraun) au Dr Coevoet - Boulogne-Billancourt 21-01 12:27

Docteur,

Pour faire suite à notre entretien téléphonique, nous vous prions de bien
vouloir trouver ci-après les précisions suivantes :

- Nous n'avons pas de générateurs Dialog en Martinique.
- Les sets artério-veineux que nous commercialisons actuellement peuvent être utilisés sur les Dialog I utilisés à Haïti.
Nous pouvons mettre à votre disposition, chez un transitaire que vous nous indiquerez, à titre gratuit, 12 cartons de 25 sets + 3 cartons de 100 unités de lignes d'extension (à votre charge les frais de transport du transitaire au lieu de destination).

Nous attendons vos instructions pour cette livraison.

Restant à votre disposition pour toute précision complémentaire, nous vous
prions d'agréer, Docteur, nos salutatiosn distinguées.

Véronique CAMPOSILVAN
B. Braun Avitum France
204, avenue du Maréchal Juin
92660 BOULOGNE-BILLANCOURT Cedex
Tél. : 01 41 10 75 00
Fax : 01 41 10 74 99
E-mail : veroniqu…

Demande de ligne

Réponse du Dr Coevoet - 21-01 11:58

Chers collègues.

Suite à la question de R Vanholder (j'espère qu'il y a B Braun chez vous ...).
Afin d’etre le plus rapide possible sur cette demande de ligne et comme c’est la nuit actuellement en Martinique, pour anticiper la réponse de Dueymes , je viens de me rapprocher du service commercial de braun France (Véronique Campoilvan). Il ne semble pas qu’en Martinique il y ait des machines BBraun et donc il n’y a probablement pas de lignes. (A confirmer par JM Dueymes et par B Braun). Mme Camposilvain se renseigne pour nous confirmer cela et savoir si en France il y a des lignes compatibles BBraun dialog One qui pourraient être envoyé .

Je signale à tout hasard que je pars demain matin en Martinique pour un voyage familial et que je peux emmener un certain nombre de lignes si B Braun France peut les fournir et si cela représente une solution.

Cordialement

Dr B Coevoet

Infos RDRTF

réponse du Pr Vanholder (RDRTF) au Dr Dueymes - 21-10 09:13
(retard de transfert lié à une coupure d'Orange prolongée)

Cher collègue,

Merci pour l'info.
Sur le plan pratique: mes gens ont besoin de 150 trousses (tubings) de dialyse pour la machine BBraun, Dialog One, single pump, double needle. Puisque vous aviez dit que c'était assez facile por vous de les faire parvenir, est-ce que vous pourriez charge de celà (j'espère qu'il y a B Braun chez vous ...).

La capacité de dialyse n'est actuellement pas surchargée. Malheureusement il y aura des chroniques qui sont morts. Il y en a un chez nous, un sur USS Comfort et plusieurs chez buteau.
Pour l'évolution à venir: il faut suivre de jour en jour. Je crains maintenant plus les IRA d'autre origine que crush. Et nous avons su sauver plus de gens avec prévention aux liquides qu'avec la dialyse.

Ray

Infos Dr Dueymes

Courrier du Dr Dueymes - Martinique 21-10 00:22
(retard de transfert lié à une coupure d'Orange prolongée)

Pour information, voici un compte-rendu des actions entreprises aux Antilles depuis le séisme. Le plus dur est en fait à venir.

Actuellement c'est l'aide sur place qui est privilégiée, compte tenu de l'ampleur de la catastrophe.

Il est clair que la Néphrologie occupe une place "ambigüe" dans ce type de catastrophe:

- dans les jours qui suivent, l'urgence néphrologique est la prise en charge des patients dialysés (une centaine en Haïti)... ils n'ont pu être pris en charge dans le courant de la semaine dernière, si ce n'est un patient qui s'est réfugié à l'ambassade de France et qui a été évacué samedi soir... Impossible de savoir ce que sont devenus les autres patients dialysés (il n' y a pas de dialyse péritonéale en Haïti).

- avec un décalage de presque une semaine, apparaissent les IRA secondaires au crush syndrome, très nombreuses: …

Carte opérationnelle

Haiti Earthquake - Humanitarian Operational Challenges
(retard de transfert lié à une coupure d'Orange prolongée)

Carte opérationnelle, merci à Dilaver Erbilgin
NDLR - le port à été réouvert depuis ce matin (info France 2)

Carte des opérations

Infos Dr Dueymes

Courrier au Pr Vanholder (RDRTF) - Martinique, 20-10 19:06

Bonsoir,

Suite à notre conversation téléphonique, je vous confirme que nous sommes en mesure d'envoyer du matériel de dialyse (cathéters, petit consommable, lignes, etc...) suivant les besoins de l'équipe sur place. Cela ne pose aucun problème, d'autant qu'une équipe du SAMU de du CHU de Fort de France est présente à Port au Prince.

J'ai pu, avec le Dr M Augustin et G Bois (médecins haitiens, assistants dans le service), faire le point sur les questions que vous posiez.

Le HUEH est l'équivalent du CHU: il s'agit de l'Hopital Universitaire de l'Etat Haitien. Nous connaissons bien le Dr Metayer dont nous n'avions pas de nouvelle. La surveillante a eté formée au Lamentin mais impossible d'avoir des infos à son sujet. Le centre de dialyse du HUEH était le seul centre public de dialyse et n'a pas été détruit même s'il n'est pas encore fonctionnel, semble-t-il. Que sont devenus les…

Volunteer survey

A toutes fins utiles, voilà le formulaire proposé aux volontaires, membres de l'ASN seulement (merci à Dilaver Erbilgin).
Il reprend quelques questions à se poser avant tout départ, langues parlées, compétences en matière de prise en charge d'IRA, le statut de vaccination (thyphoïde, VHA...) et quelques précautions d'usage.

Attention aussi au paludisme (plasmodium falciparum)

Q. Meulders

form1
form2
form3

En résumé

En résumé (Q. Meulders) :
- L'ASN est normalement en charge des aspects néphrologiques de la crise
- L'ASN a contacté la Société de Néphrologie dans un premier temps
- L'ISN (RDRPF) est sur place, a l'expérience et le know-how

Les sources martiniquaises (Dr Dueymes) indiquent que :
- tous les néphrologues sauf un (Dr Metayer) sont décédés ou portés disparus
- les trois centres de dialyse d'Haïti son détruits (1 CHG, 2 privés)
- les avions militaires qui font leurs nombreuses rotations vers Haïti de FDF, partent pleins mais reviennent vides (frontières ouvertes dans le sens Haïti --> Martinique d'après info B. Lantz)
- 2 assistants néphros haïtiens sont à FDF dans l'équipe de J-M Dueymes et ont des infos en provenance directes d'Haïti
- il a été dit que certains malades IRC avaient été pris en charge à St-Domingue, mais c'est extrêmement improbable

En outre :
- le nombre de crush syndrome est probablement sous-estimé.
- le nadir des IRA est habituellement de …

Courriel ISN

Courriel de l'ISN à ses membres - 20-10 13:23

Ensuring kidney relief for the victims of the Haiti earthquake
The ISN Renal Disaster Relief Task Force is in motion once again

An assessment team from the ISN Renal Disaster Relief Task Force (RDRTF) has entered Haiti on 15 January via Santo Domingo on the flight from Paris. The team included one doctor, R. Caluwe and one nurse, S. Claus from the hospital of Ghent, Belgium and is working in close collaboration with Médecins Sans Frontières (MSF). A second team including one renal nurse, S. Maddens and one dialysis technician, P. Stockman with further equipment reached Port-au-Prince the 17th January.

All members of the team carried light material (e.g. Kayexalate, dialysis catheters) in their hand luggage. A cargo with heavy material (4 dialysis machines, an inflatable hospital) left Europe already on the 16th but it was not possible for the carrying plane to land in Haiti. The material was rerouted to Santo Domingo in Dominican Republic …

CHU Lamentin 19-01

Haïti, cellule de crise - Mardi 19 janvier 2010
Sujets abordés et relevé de décisions

[lNFORMATIONS GENERALES

Déroulement des événements

Situation le vendredi 15 janvier au matin:
Arrivée de 8 patients le 14 janvier vers 24h00 (5 adultes et 3 enfants)

Situation le samedi 16 janvier au matin:
13 patients opérés au cours de la nuit
Mise en place d'une salle de déchoquage pédiatrique au service des
urgences adultes dés le vendredi 15 janvier
Arrivée de renforts métropolitains: 10 IADE (6 en anesthésie, 2 au SAMU, 2 aux urgences), 2 logisticiens, 2 anesthésistes pédiatriques et 2 anesthésistes adultes, 6 médecins urgentistes

Situation le dimanche 17 janvier à midi:
Le directeur Général et le Président de CME ont rencontré les malades haïtiens hospitalisés, ces derniers leur ont fait part de leur profonde reconnaissance sur leur prise en charge. Ils restent néanmoins fortement marqués par ce qu'ils ont vécu
2 avions sont rentrés« à vide» d'Haïti

Pas de rapatriements sanitaires dimanche et l…

CHU Lamentin 14-01

Haïti, cellule de crise - Jeudi 14 janvier 2010

Sujets abordés et relevé de décisions

lNFORMATIONS GENERALES

~ Organisation générale des secours
Tenir compte du caractère international de la réponse apportée à Haïti sous l'égide du ministère des affaires étrangères et du ministère de l'intérieur, la coordination locale étant assurée par le préfet
Le préfet a mis en place la Cellule Opérationnelle de Défense où le secteur de la santé est représenté par la DSDS et le Directeur Général de l'ARS

2 problématiques:
l'aide que l'on peut apporter en hommes et en équipements (7 personnes du CHU sont partis)
l'accueil des malades en provenance d'Haïti

~ Situation le 14 janvier au matin:
Mise en place d'un Poste Médical Avancé à l'aéroport du Lamentin: à ce jour, le tri médical n'est pas assuré au départ d'Haïti et doit donc être réalisé à l'arrivée à l'aéroport du Lamentin
Sur une soixantaine de personnes rapatriées, 5 ont été admises aux urgences dont …

Infos Dr Dueymes

Courrier au Pr Deteix et Q.Meulders - Martinique, 20-10 14:24

Bonjour,

Bien que sur place, et bien qu'ayant 2 assistants TP haitiens dans le service (et 4 anciens assitants ou FFI à Port au prince!), nous n'avons qu'un minimum d'informations provenant de Haitia. Nous savons seulement (par des sources indirectes) que le Dr Bernard est vivante, son collègue (Dr R Alexandre) ayant été enseveli (centre de dialyse Nephrocare). Pas de nouvelles des autres néphrologues ce qui est plus qu'inquiétant.

Nous sommes 4 PH TP, 3 PH temps partiel et nous avons 2 assistants haitiens dans le service. Notre participation a été jusqu'à présent limitée à la réception d'un seul patient dialysé qui a échappé par miracle à ce chaos...il y a eu également quelques arrivées au CHU (2 crush syndromes, dont un est décédé).

Le responsable SAMU du CHU de FdF, qui a été envoyé à Port au Prince, nous a contacté hier après midi. Plusieurs IRA sont en "attente" de prise en charge.

Je v…

Réponse du RDRTF

Réponse du Pr Vanholder, RDRTF - Gand, 20-10 09:49

Bonjour collègue, et je suis bien heureux que vous venez de me contacter.
A ce moment, nous avons en effet une équipe sur place. En fait ils sont là déjà depuis cinq jours. Pour toute une série de raisons, il n'a été possible d'installer une dialyse opérationelle depuis avant-hier. Elle consiste en 3 postes existants locaux auxquels nous devrions ajouter aujourd'hui 4 machines à nous autres. Celles-là ont été importées, mais de nouveau toutes sortes d'encombrements obstruisent l'avancement.
Notre équipe consiste en un médecins, deux infirmiers, et un technicien. Aujourd'hui, une autre équipe part, un médecin, 2 infirmier(e)s.
Ils ont 7 dialysés en charge en ce moment. Ils ont prospecté intensivement en ville et dans les hopitaux hier. En partie, ils essayent de résoudre les problèmes par des liquides préventifs.
Les chroniques du centre ont disparus. Il n'y en a qu'un seul des 20 qui soit retourné.
Ils se tro…

Infos Dr Dueymes

Courrier du Dr Dueymes au RDRTF, Pr Vanholder, Pr Deteix - Martinique 20-01 00:34

Bonsoir,

Le service de Néphrologie du CH du Lamentin (Martinique) a été sollicité dès les premières heures après le séisme de Port au Prince.

Des cellules de crise ont été mises en place au CHU et au CHL pour répondre aux besoins immédiats, avant le retour des premiers avions envoyés par l'Armée pour évacuer les ressortissants français et les blessés. Il y a actuellement 8 rotations par jour...

Sur le plan néphro, nous avons reçu un seul patient dialysé chronique, dont le centre de dialyse (Nephrocare, à Port-au-Prince) a été détruit, le néphrologue étant décédé (Dr Alexandre). De mercredi à samedi, ce patient a erré dans les rues de Port au Prince: le centre de dialyse du CHU est détruite ainsi que l'autre centre privé...

A priori, on peut donc considérer que les patients dialysés en Haïti sont condamnés, toutes les unités ayant été détruites. Les médecins sont également portés disparus ou morts (il…

Colloque Sorbonne

Chers sociétaires,

Une des manifestations du cinquantenaire de la Société de Néphrologie va avoir lieu pendant la journée mondiale du rein. Un colloque intitulé
"les alternatives à la dialyse en centre : un choix d’avenir ?”

ouvert par Madame la Ministre de la Santé et des Sports permettra à notre communauté de faire le point sur l'offre de dialyse et son évolution. Nous sommes tous concernés, les patients également, et je vous demande d'être présents en grand nombre à ce colloque ce qui signifiera le dynamisme de notre spécialité.

Naturellement la Société Francophone de Dialyse participe à ce colloque à travers plusieurs orateurs. Je vous donne rendez-vous le jeudi 11 mars à La Sorbonne et bien entendu également la veille à 20h00 pour le gala de la Fondation du Rein.

Très cordialement à vous tous.

Patrice Deteix,
Président de la Société de Néphrologie

programme

RDRTF : deuxième rapport

2nd Communication Report by R. Vanholder-ISN Renal Disaster Relief Task Force (RDRTF)
January 18, 2010

The first part of the assessment team of the Renal Disaster Relief Task Force of the International Society of Nephrology (ISN/RDRTF), a doctor, R. Caluwe and a nurse, S. Claus reached Santo Domingo (Dominican Republic, DR) in the evening of January 15 (local time) where they were welcomed by Dr. S. Rodriguez, President of the Dominican Society of Nephrology. They immediately continued by car in the direction of Port-au-Prince, Haiti, where they arrived the same night; they started their mission immediately the day after. Two days later two other members of the team reached Port-au-Prince (a renal nurse, S. Maddens, and a dialysis technician, P. Stockman). Our team was incorporated in a large group of rescuers from Médecins Sans Frontières (MSF) which in total is composed of some 100 people.

All members of the team carried light material in their hand luggage (e.g. Kayexalate and dialysi…

RDRTF : premier rapport

Haiti earthquake on January 12, 2010: first report of the ISN-Renal Disaster Relief Task Force
First Communication Report by R. Vanholder, ISN/Renal Disaster Relief Task Force (RDRTF), January 14, 2010

An earthquake of 7.3 intensity struck Haiti nearby Port-au-Prince on January 12, around 5 o’clock local time. Media immediately referred to hundreds or even thousands of deaths.

After contact with Médecins sans Frontières (MSF), it was decided that the Renal Disaster Relief Task Force of the International Society of Nephrology (ISN/RDRTF) would send an assessment team, 4 dialysis machines, and a water treatment system. The assessment team (Stefaan Claus, renal nurse and Rogier Caluwe, nephrologist) left together with the team of MSF on Thursday 14 January from Paris CDG at 1:50pm.

suite

Message du Président

Chers Sociétaires,

Notre société se devait de proposer son aide dès la connaissance de l’ampleur de la catastrophe qui a eu lieu à Haïti. L’objectif des néphrologues est d’assurer le plus possible la continuité de la dialyse chronique et de traiter les insuffisants rénales aiguës post-traumatiques. Il va de soi que nous ne devons pas agir en francs tireurs mais proposer aux organisations internationales notre aide. C’est avec cet objectif que j’ai contacté ce matin la Société Américaine de Néphrologie (chargée par la Société Internationale de Néphrologie de coordonner l’aide néphrologique à Haïti) et la Renal Disaster Relief Task Force de la Société Internationale présidée par Raymond Vanholder. J’ai également eu un échange téléphonique avec notre collègue Dilaver Erbilgin qui a une importante expérience en la matière.
Nous avons par ailleurs reçu un message de l’Association des Néphrologues Québécois, j’ai répondu en indiquant ce que nous avions fait.
Vous trouverez ci-dessous les répo…

Premiers besoins

[traduction d'une partie d'un courriel de l'ASN à ses correspondants]

Le nombre d'Haïtiens insuffisants rénaux chroniques est qualifié d'important par l'ASN mais n'est pas connu (source : Haiti Xchange) et les centres de dialyse de l'île sont peu nombreux. Le tremblement de terre a certainement rendu aléatoire l'accès à ces centres. Il est probable que la dialyse péritonéale soit la technique d'épuration la plus utilisée en Haïti.

A ce stade, on peut émettre les spéculations suivantes :
- il y aura beaucoup de crush syndromes et les survivants auront besoin de dialyse
- la disponibilité en eau et électricité sera très aléatoire
- pour ceux qui requéreront une dialyse aigüe, des traitements combinés par hémodialyse et DP pourraient être envisagés
- des volontaires (médecins, infirmières, techniciens, autres) seront nécessaires, et les francophones en tout premier lieu
- le déménagement de patients dialysés stables sera nécessaire rapidement. Il nous fau…

Carte Port-au-Prince

Image
Carte de Port-au-Prince

Haïti - premières infos

De premiers contacts ont été pris ce matin entre la Société de Néphrologie et l'ASN, d'une part, entre la Société de Néphrologie et l'ISN, d'autre part, en l'occurrence, la Renal Disaster Relief Task Force (Raymond Vanholder).
Le besoin en néphrologues francophones devrait être assez important.

Medline mode d'emploi

Image
Medline mode d'emploi
nouvelle mise à jour par François Babinet

Comment utiliser le MeSH, myNCBI, les flux RSS et plus encore...

et les fondamentaux :
La décision de mettre en ligne gratuitement sur Internet la base de données Medline produite par la National Library of Medicine (NLM) américaine a été prise en juin 1997 par le gouvernement américain. Medline s'est alors rapidement imposé comme le standard de la recherche bibliographique médicale et il figure souvent en lien direct dès la page d'accueil de nombreux sites Web médicaux ou scientifiques. Le portail Pubmed de la NCBI (National Center for Biotechnology Information), a été mis en ligne fin 1999 et bénéficie de régulières améliorations. La conservation et l’automatisation des équations de recherche ont été offertes à l’utilisateur en fin d’année 2008. Un équipement informatique léger muni d'une connexion Internet mobile (Clé 3G+) permet actuellement de réaliser un travail de recherche élaboré en quelques minutes.

SHU atypiques

Etudes cliniques chez des adultes présentant un syndrome hémolytique et urémique atypique (SHUa)

L’eculizumab (dénomination commerciale : Soliris®, Laboratoire Alexion) est un anticorps monoclonal humanisé anti-C5 [1]. L’eculizumab est actuellement évalué dans le cadre d'essais cliniques menés chez des patients présentant un SHUa (microangiopathie thrombotique), affection rare responsable d’une morbidité et d’une mortalité élevées [2].

Le SHUa se caractérise par :
- une anémie hémolytique
- une thrombopénie
- une insuffisance rénale aiguë
Les causes de ce syndrome ne sont pas encore totalement élucidées. Le SHUa est associé à des mutations de gènes de protéines régulatrices du complément (CFH, CFI, MCP, C3, CFB) et à des anticorps dirigés contre le facteur H du complément.

Polykystose récessive

Polykystose rénale autosomique récessive

La polykystose rénale récessive (PKR), appelée autrefois polykystose rénale infantile, beaucoup plus rare (un enfant sur 20 000 environ) que la polykystose rénale dominante dite « adulte », se définit par sa transmission récessive autosomique et par des lésions anatomiques caractéristiques qui touchent les reins et le foie. Dans les reins, les dilatations kystiques touchent exclusivement les tubes collecteurs, donnant à la médullaire un aspect spongieux ; dans le foie, la dysgénésie biliaire est caractérisée par la prolifération de voies biliaires (VB) dilatées au sein d’espaces-porte plus ou moins fibreux, d’ou les noms de fibro-adénomatose des VB ou « fibrose hépatique congénitale ». Un seul gène, PKHD1, sur le chromosome 6, semble en cause dans la maladie. Il code pour une protéine appelée polyductine (ou fibrocystine) qui interagit avec les polycystines 1 et 2 (produits des gènes PKD 1 et 2 de la polykystose dominante) au niveau du « cil pri…