Infos Didier Borniche

Extrait du message de M. Didier Borniche à Mme Cadart (AFIDTN) - 26-01 05:22

Il nous arrive où nous sommes logés de ne plus avoir d'eau mais dans l'ensemble cela s'arrange. Pour la dialyse nous avons une réserve de 15 000 litres et un osmoseur âgé. Aujourd’hui nous avons du écourter les dialyses à cause d'un problème technique.
Nous sommes logés sur un balcon, mais oui!!, matelas sur le sol ou lit de camp, tout ce qu'il faut pour rester jeune ! Un peu « cracra » et avec une barbe de six jours !
La nourriture est très axée sur le riz, cela n'empêche pas quelques déconvenues intestinales
Nous traitons les patients dans une unité de dialyse ou sont traités quelques chroniques capables de payer leur traitement (200 dollars par dialyse) beaucoup ne viennent qu'une fois par semaine voir tous les 15j. Cette unité se trouve a l'hôpital central en plein centre ville la où il y a le plus de dégâts, nos conditions de travail sont plutôt bonnes grâce aux miracles des techniciens. Nous traitons une dizaine d'aigus, beaucoup de personnes sont restées ensevelies sous les décombres, les patients sont le plus souvent polytraumatisés et amputés.
L'équipe d'éclaireurs est repartie.
Nous avons trouvé un enfant de 3 ans atteint d'un syndrome néphrotique et je l'ai transféré par hélicoptère à St Domingue. Nous n’avons pas trouvé sa famille.
Des journalistes de la 5 ont passé une journée avec nous et cela passera dans le magazine de la santé, je ne sais pas quand. Dimanche avec une équipe, nous avons fait le tour des hôpitaux extérieurs pour trouver les crush syndrome et les chroniques qui n’ont plus de traitement, et pour faire savoir que nous étions là.
Un bonjour à tous
Didier Borniche"

Posts les plus consultés de ce blog

Bourse Baxter

Calculateur CKD-EPI

1er Congrès de la SFNDT